Les Intervenant.e.s

maximin catineau - FONDATEUR

Musicien, Danseur, Pédagogue

Maximin Catineau explore des champs artistiques très variés avec un goût particulier pour la création. Après des études à Angoulême, Bordeaux et Aix-en-Provence, il est admis en 2013, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon d'où il ressort diplômé d'un master en Improvisation au Clavecin (mention très bien à l'unanimité). 

Professeur de formation musicale dans différentes structures lyonnaises, Maximin Catineau partage des valeurs citoyennes, éducatives, culturelles, et écologiques avec les enfants qu'il rencontre, notamment en périscolaire. Il rend l'enfant acteur et responsable, tout en conduisant son "PEP" (Projet d’Épanouissement Personnel.) 

Il est l'auteur du livre "Les joies du Solfège" et fondateur de nombreuses structures culturelles (Fou d'Artifice, Ensemble Alceste…).

Maximin Catineau anime également des stages de théâtre auprès de la cie Vagabondages (Caluire-et-Cuire).

ALEXIA VOLPIN

Alexia commence la danse très jeune et obtient l'Examen d'Aptitudes Techniques en danse contemporaine en 2014 après avoir suivi la formation pour danseurs-interprètes de la Compagnie AuFait (69). Par la suite, elle intègre le Collectif ASArts et la Compagnie Azy, avec laquelle elle participe à la construction du Centre Chorégraphique Le Cycle en tant qu'assistante chorégraphique et pédagogique.

 

Par le biais des créations ou non, elle intervient dans diverses structures socio-culturelles (MJC, centres sociaux, écoles de danse, crèches, etc.) afin d'animer des ateliers de découverte et de sensibilisation à la danse contemporaine.

Son cursus à l'Université jusqu'en doctorat lui permet de concentrer ses recherches sur l'engagement des artistes chorégraphiques dans l'éducation artistique et culturelle, notamment par le biais de projets artistiques territorialisés. Ceci l'amène continuellement à questionner ses pratiques autour de la transmission, un sujet qui reste au cœur de ses préoccupations. Elle poursuit actuellement sa formation au sein du Centre de formation Désoblique afin d'obtenir un Diplôme d'État de professeure de danse contemporaine.

 

hugo benin

Hugo Benin est animateur et musicien, intervenant en écoles publiques, médiathèques, MJC et structures sociales (MECS, IME, internat...) sur des ateliers d’expression et de création, et cela depuis 8 ans. Il est diplômé d’un Master d’Anthropologie (dynamique des cultures et des sociétés), ayant approfondie les questions de l’art et de l’éducation à travers les différentes cultures.

Après plusieurs projets musicaux, passé par la case Conservatoire de Lyon de 2012 à 2014 dans le cursus musiques actuelles, Hugo s’installe en tant qu’auteur-compositeur-interprète au sein du groupe Mal Armé, avec lequel il se produit actuellement sur scène. En 2017, Il se forme à la pratique des ateliers philosophie avec les enfants auprès de la fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble) agréée par l’Éducation nationale et intervient dans les écoles et collèges. Dans ce parcours varié, proche du terrain, naviguant des sciences humaines à la musique, en passant par les ateliers philo avec le jeune publique, il y a le sens gardé d’élargir le processus éducatif, dans la dynamique d’une éducation populaire, impliquant les émotions et la pensée, destinée à ouvrir la voie vers une parole libre et créatrice. 

FLORINE TRILLAUX

Formée à l’art du comédien(ne) à l’école lyonnaise « la scène sur saône », Florine a abordé le jeu de scène par le clown de théâtre, dont la sincérité est devenue centrale dans sa pratique. Pendant sa formation, elle a ensuite abordé les différents type de l’art dramatique : du classique au moderne, de l’absurde au vaudeville.

Ayant eut la chance de vivre une longue expatriation au Cameroun, terre de conte plus que de théâtre, elle y a découvert toute la portée magique des mots ; Et, petit à petit, la part du conte, dans son travail, grandit.

 

Depuis 20 ans, elle anime des ateliers de théâtre. Toujours en recherche de perfectionnement, la méthode de Florine est toujours en mouvement. Aujourd’hui, elle se sert du conte comme porte ouverte sur l’imaginaire et met en pratique ses dernières formations sur la communication non violente et l’intelligence collective afin de créer une ambiance propice à la création.